UBU

Création collective

Conception Olivier Martin-Salvan

Texte Alfred Jarry

Père Ubu assassine le roi Venceslas de Pologne et fait tuer les nobles puis ceux qui l’ont aidé à faire son coup d’État. Mais Ubu doit faire attention au fils du roi déchu, le prince Bougrelas. Initialement écrit pour marionnettes, Ubu sur la butte est un texte peu joué, plus court et plus brusque qu’Ubu roi. Imaginée par Jarry au début du XXe siècle, la pièce est incroyablement contemporaine. La recette : l’étrangeté et la beauté de la langue, la figure irrésistible d’Ubu, et la subversion. Ce texte à vif, sans fioriture, cet Ubu « pour marionnettes » est déchargé de toutes psychologies et d’explications rassurantes. La violence de ce personnage légendaire est ici sans limite. Son avidité, son attachement au pouvoir, son outrance se déploient devant nous dans un dispositif quadrifrontal proche du ring de boxe et nous questionne irrémédiablement par le rire.

Un spectacle avec un dispositif scénique léger, assez minimal, permettant de jouer en itinérance et hors des plateau de théâtre pour aller à la rencontre des spectateurs dans la joie, dans le plaisir de jeu, avec ce texte matériau puissant. Au plus proche des comédiens, le public est intégré dans un théâtre d’intervention et ainsi invité à mettre de côté pour un moment la rupture entre la scène et la salle.

« Olivier Martin-Salvan livre un très juste Ubu, radical et grotesque, à l’instar des dictateurs agités de tous temps. »

|

Hervé Pons, Les Inrockuptibles

Olivier Martin-Salvan Ubu
Olivier Martin-Salvan Ubu
Olivier Martin-Salvan Ubu
Olivier Martin-Salvan Ubu
Note par Annie Le Brun

« Rares sont les miracles au théâtre. À plus forte raison, quand il s’agit d’Ubu, pièce apparemment des plus simples, que tout le monde croit connaître, que tout le monde a déjà mis en scène ou voulu le faire. Or voilà qu’Olivier Martin-Salvan et ses quatre compagnons auront réussi l’improbable de redonner au texte de Jarry sa violence première, en illustrant à la lettre le propos que celui-ci développe sur “l’inutilité du théâtre au théâtre”.

Du coup, c’est d’abord en dehors de toute convention théâtrale comme de toute référence culturelle que le tyrannique pantin Ubu apparaît pour mener le jeu, au rythme effréné de son ivresse du pouvoir. De sorte qu’il devient tout de suite physiquement évident que rien ni personne n’y fait barrage. Et même que le pouvoir d’Ubu est directement proportionnel à ce que chacun lui concède en servilité, camouflant le rêve de remplacer l’usurpateur. Justement ce que la bande d’Olivier Martin-Salvan nous fait voir avec une joie sauvage tout droit venue de l’enfance, devant laquelle rien ne tient plus du sérieux mensonger de notre monde de la performance et de la compétition.

D’où le plaisir grandissant des spectateurs qui est celui de la liberté retrouvée. À ce point que si j’avais mon mot à dire concernant les programmes scolaires, j’y inscrirais ce spectacle qui équivaut à un cours magistral sur le pouvoir de la langue en même temps qu’à une impressionnante leçon d’éducation civique. »

« Ce que la pièce peut avoir de théorique dans sa déstructuration affichée est renouvelé dans une forme joyeuse qui dégraisse et dynamise le texte. […]
En s’amusant de la pièce, Olivier Martin-Salvan et sa bande lui ont rendu d’irrésistibles nerfs. »

|

Fabienne Pascaud, Télérama

Distribution

Création collective
Conception artistique
Olivier Martin-Salvan
Regard extérieur Thomas Blanchard

Avec
Robin Causse ou Clément Deboeur
Rémi Fortin (création et interprétation du rôle original : Thomas Blanchard)
Mathilde Hennegrave
Olivier Martin-Salvan
Dominique Parent (création et interprétation du rôle original : Gilles Ostrowsky)

Scénographie et costumes Clédat & Petitpierre
Composition musicale David Colosio
Chorégraphie Sylvain Riejou
Réalisation des costumes Anne Tesson
Régie générale Hervé Chantepie, en alternance avec Fabrice Guilbert et Yohan Hamelin
Production / diffusion Colomba Ambroselli assistée de Nicolas Beck

Production Tsen Productions

Coproduction Le Festival d’Avignon / Le Quartz – Scène Nationale de Brest / Le Théâtre en Beauvaisis – Scène nationale de l’Oise / Les Tréteaux de France – CDN / La Comète – Scène nationale de Châlons-en-Champagne / La POP
En partenariat avec L’Odéon – Théâtre de l’Europe et le Théâtre Gérard Philipe – CDN de Saint-Denis
Remerciements Annie Le Brun

Tsen Productions – Olivier Martin Salvan est conventionné par le Ministère de la Culture – DRAC de Bretagne.

Crédits photo ©Yvan Clédat, ©Sébastien Normand
Montage vidéo ©Antoine Melchior

Olivier Martin-Salvan Ubu
Olivier Martin-Salvan Ubu
Olivier Martin-Salvan Ubu
Olivier Martin-Salvan Ubu

UBU

Dates de représentation

09 ▸ 19 sept. 2021

Paris 13e arrondissementThéâtre 13 / Hors les murs - En partenariat avec le 104 (Relâches : les 13, 14 et 15 sept.)

28 sept. 2021

ChaumontLe Nouveau Relax – Scène Conventionnée

02 ▸ 05 oct. 2021

Lyon 5e arrondissementThéâtre du Point du Jour hors les murs (en cours)

18 mars 2022 [ANNULÉ]

NoyonThéâtre du Chevalet

18 ▸ 20 oct. 2022

BourgesMaison de la Culture de Bourges scène nationale


[Représentations passées]

Depuis 2015 : 161 représentations – 28 300 spectateurs

Revue de presse

Consulter le pdf